Théorie des 3D

(1/1)

Sophie:
Théorie des trois D. Méthode douce :

Pour chaque nouvel apprentissage il faut augmenter une seule difficulté à la fois. L’environnement est quelque chose de très distrayant pour le chien, au plus il y a de distraction autour de lui au plus l’attention sur son maître sera faible. Donc comme la plus part des gens qui vont en club d’éducation ils se retrouvent sur un lieu extrême rempli de distraction et le chien ne peut apprendre, avoir un apprentissage correct. Cet apprentissage doit se faire dans un milieu extrême pauvre en distraction. La technique doit vous être enseignée sur le terrain du club sans y attendre un résultat positif de la part du chien. Alors il faut tout simplement commencer cet apprentissage dans un endroit tel que l’intérieur de la maison qui représente pour le chien un lieu bien connu et sécurisant.
Nous avons également notre fierté personnelle à démontrer à notre entourage que le chien arrive à rester un certain temps dans l’apprentissage de ce comportement avant qu’il ne bouge. Cela est provoquer la faute et le chien termine l’exercice négativement ce qui lui apporte un conditionnement à la faute. L’idéal est de progressivement augmenter la durée de l’exercice.
L’éloignement du maître de son chien voir du chiot est quelque chose de très pénible pour lui au contraire du maître qui se fait une joie de démontrer qu’il arrive à une certaine distance avant que le chien quitte sa position et encore une fois provoque la faute et le chien termine l’exercice négativement ce qui lui apporte un conditionnement à la faute.
Si sur le terrain du club, l’éducateur vous dit de placer votre chien sur le derrière de vous éloigner à 25 mètres durant 20 minutes et que vous savez qu’il est incapable d’exécuter cet exercice positivement, réduisez la distance et la durée.

Théorie des trois D: distraction, durée, distance.

1.L’apprentissage commence par une distraction 0, une durée 0 et une distance 0.
2. augmentation d’une seule difficulté : une distraction 1, une durée 0 et une distance 0.
3. augmentation d’une seule difficulté : une distraction 0, une durée 1 et une distance 0.
4. augmentation d’une seule difficulté : une distraction 0, une durée 0 et une distance 1.
5. augmentation de deux difficultés : une distraction 1, une durée 1 et une distance 0.
6. augmentation de deux difficultés : une distraction 1, une durée 0 et une distance 1.
7. augmentation de deux difficultés : une distraction 0, une durée 1 et une distance 1.
8. augmentation des trois difficultés : une distraction 1, une durée 1 et une distance 1.
9. augmentation d’une seule difficulté : une distraction 2, une durée 1 et une distance 1.
10. augmentation d’une seule difficulté : une distraction 1, une durée 2 et une distance 1.
11. augmentation d’une seule difficulté : une distraction 1, une durée 1 et une distance 2.
12. augmentation de deux difficultés : une distraction 2, une durée 2 et une distance 1.
13. augmentation de deux difficultés : une distraction 2, une durée 1 et une distance 2.
14. augmentation de deux difficultés : une distraction 1, une durée 2 et une distance 2.
15. augmentation des trois difficultés : une distraction 2, une durée 2 et une distance 2.
16. …

la distraction peut etre , chez soi, dans le jardin, dans le parc à faible affluence, le parc à forte affluence, sur le terrain de l’école.
La durée 0 seconde, 1 seconde, 2 secondes, 4 secondes, 10 secondes, 30 secondes, 1 minute, 2 minutes, …
La distance, 0.5 m, 1 m, 2 m, 4 m, 6 m, 10 m, …

Navigation

[0] Index des messages