gfxgfx
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

18 Octobre 2018 à 22:59:43
gfxgfx
gfxgfx
gfxgfx

gfx* Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vousgfx
@Ni'S Animaux  |  Blablalogie  |  Culturalogie !!  |  Il était une fois ... l'écriture ... (Modérateur: Josycats)  |  Que lisez vous en ce moment « sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] 2 3 ... 11 Imprimer
Auteur Fil de discussion: Que lisez vous en ce moment  (Lu 48316 fois)
diane
Invité


Courriel
Que lisez vous en ce moment
« le: 29 Juin 2005 à 01:11:43 »

Ce livre est acheté quand je vais a Montréal et que j'achète des "guess"; aucune idée de l'auteur, de l'oeuvre, rien.
J'aime bien au départ "domaine étranger" 10/18

Lucia Etxebarria
"De l'amour et autres mensonges"




Je l'ai ouvert et j'ai aimé la mise en page pas du tout conventionnelle...en décalé.
Ensuite le clin d'oeil a Pedro Almodovar sur la quatrième couverture.
Puis au fil de la lecture, plusieurs clins d'oeil: Murillo, Sylvia Plath, Garcia Lorca, Rohmer etc.etc.etc. de gens que j'aime, même
James Joyce (Ulysse) et plein d'autres mais ils ne sont qu'effleurés au passage.
J'ai trouvé un peu longue toute l'histoire de passion entre Juan et Ruth; mais c'est l'objet du livre...la passion dévorante qui détruit tout sur son chemin, la passion empreinte de cruauté; obcessive, compulsive.
Parfois il y a un brin d'analyse psychanalytique au bas des pages.

Moi qui ai horreur des "histoires" d'amour, celle-ci pour ses aspects psychologiques ne m'a pas laissé froide ni si emballée en fait.
Journalisée
diane
Invité


Courriel
Que lisez vous en ce moment
« Répondre #1 le: 02 Juillet 2005 à 00:03:55 »

"La femme de ma vie"
Francine Noël


Ce livre me donne le vertige.   J'avais lu il y a un bon bout déjà, Myriam de Francine Noël (écrivain québécois)
Celui-ci, le départ d'une mère pour la mort, la vieillesse, la décrépitude qui précède aussi...c'est un livre troublant pour moi.

Parfois c'est dur, drôle, attendrissant selon les moments.
Elle est née en 1945 d'une famille monoparentale (rare a l'époque) dotée d'une mère très envahissante et culpabilisante aussi. Un peu fantasque.
Ce livre je l'ai trouvé difficile, j'ai lu la nuit dans le silence total.  J'ai été submergée parfois.

Une phrase du livre que je trouve dure...
"Peut-être est-il plus pénible de vieillir pour ceux qui ont été des anciens beaux  Le grand âge nous rassemble tous dans un même troupeau de marchettes, dans la même voussure, les mêmes tremblements, les mêmes tavelures.  C'est alors qu'il est moins grave d'être née laide.  Mais le devenir quand on a été belle est une déchéance.  Ceux qui ressemblent encore au jeune homme, à la jeune femme qu'ils ont été, se reconnaissent sous les rides.  D'autres voient leur corps et leur figure se transformer complètement, s'affaisser ou se gonfler.... etc.etc.etc."
Heureusement il se trouve des passages plus gais.

quatrième couverture:
Je m'ennuie de ma mère. Non pas de la fée de mon enfance, mais de celle qui l'a remplacée, la femme fantasque et difficile avec qui j'avais des éclairs de complicité, le plaisir de smots et du rire. Je m'ennuie de son courage, de sa fougue et même de son implacable orgueil. Je ne saurai jamais ce qu'elle auraut pensé de ce siècle débutant et de ses convulsions, ni de tout ce qu'elle n'aura pas connu. La série de ses monologues est close et quand le téléphone sonne, je n'ai plus à redouter que ce soit elle, ce n,est plus jamais elle, plus jamais sa voix.

Quand Francine Noël entreprend de remonter le cours de son enfance, une surprise l'attend : son oeuvre se situe dans le droit fil de la parole de sa mère, Jeanne Pelletier, fabulatrice de premier rang. Son récit, alerte et souriant, évoque des scènes cocasses et tragiques du roman familial, au coeur des éphémérides de Caocouna et de Montréal.

Sans fard, avec ce qu'il faut d'humour pour avaler quelques couleuvres, Francine Noël refait le parcours de sa vie avec sa mère, sa " plus-que-mère", la "parfaite", devenue toute sa référence, sa bible. Voilà un touchant livre d'heures et d'apaisement, aussi de secrets et de conflits irrésolus auprès d'une mère mythomane, très "moderne", qui a assumé sa personnalité baroque, masquée, flamboyante à sa façon, et marqué à l'encre indélébile l'imaginaire de sa descendance.
 
 
Journalisée
Alex
Invité


Courriel
Que lisez vous en ce moment
« Répondre #2 le: 17 Juillet 2005 à 19:08:38 »

"Asakusa Kid" de Takeshi "Beat" Kitano.

Takeshi Kitano est un artiste japonais protéiforme: acteur, cinéaste, humoriste, présentateur télé, écrivain à succès etc. etc.

Dans "Asakusa Kid", Takeshi nous raconte sur un ton très humoristique les premières années de sa vie de comédien quand il "zônait" dans le quartier d'Asakusa...

Là, il sera engagé au "Français" (ça ne s'invente pas), boîte du coin, où, après avoir été le "concierge" et le "groom" de service, il fera ses premières armes sur scène dans un rôle de travelo et comme régisseur du cabaret. Entre deux effeuillages coquins (la boîte en question propose également des spectacles plus adultes), il développera petit à petit un style d'humour qui fera son succès: mélange d'ironie mordante et de vulgarité plus ou moins scatologique. Son duo, les "two beats", lancé avec un camarade du cabaret, Jiro, connaîtra la gloire (après quelques années de "vache maigre", grand classique dans la vie de tout comédien qui se respecte).

Cette histoire est aussi l'occasion pour Takeshi de rendre hommage à son maître, le patron du "Français", l'acteur Senzaburo Fukami. C'est sous son aile bienveillante (et retorse, en témoigne des parties de cartes et des paris divers ou le jeune régisseur se fait proprement "plumer" par son patron) et grâce à des conseils éclairés que Kitano deviendra le saltimbanqe que nous connaissons aujourd'hui (encore qu'en Europe, il soit surtout connu pour ses films).

"Ma célébrité avait fini par dépasser celle de mon maître, mais je suis toujours parfaitement conscient que, jusqu'à la fin, jamais je n'ai réussi à surpasser Senzaburo Fukami en tant qu'artiste. Et que je ne le surpasserai sans doute jamais." Être "drôle" ne suffit pas pour mériter de monter sur les planches, il faut être un artiste avant tout,  voilà ce qui distingue le médiocre du véritable comédien. Tel pourrait être la leçon à retenir de ce livre... Une leçon à méditer à l'ère de la "gloire en conserve" offerte par la télé-réalité.

Le livre se termine par deux exemples de sketchs joués au "Français" à la grande époque et qui faisaient se tordre de rire les foules...

Journalisée
Alex
Invité


Courriel
Que lisez vous en ce moment
« Répondre #3 le: 29 Juillet 2005 à 13:39:36 »

Confession d'un masque de Yukio Mishima...

Il est des destins tragiques, et celui de Yukio Mishima en fait très certainement partie, lui qui se suicida par seppuku lors d'un "coup d'état" en 1970…

Dans ce livre, en grande partie autobiographique, l’auteur nous propose de suivre le destin d’un jeune garçon, de sa prime enfance jusqu’au début de l’âge adulte. Avec comme toile de fond la seconde guerre mondiale, c’est le parcours d’un individu déchiré entre l’apparence et son « vrai moi » qui est exposé avec une poésie sans égale.

Persuadé de se souvenir de sa naissance, "Kochan" narre comment dès sa tendre enfance rien plus que la mort, si possible violente et sanglante, d’un jeune Prince vigoureux ne l’émouvait. De constitution fragile, sujet à des évanouissements fréquents, il sera confié très tôt à sa grand-mère qui le couvera comme on couve un oisillon tombé d’un nid. Surprotégé et couvert d’attentions maladroites qui feront de lui un être anxieux, épris de liberté sans pouvoir la supporter, le jeune garçon se rendra rapidement compte qu’il n’est pas « comme les autres ». Attirance morbide pour le sang, amour des militaires et des marins en dehors de toutes considérations militaristes en vogue à l’époque…

A 12 ans, la vision d’un album d’art représentant l’exécution de St Sébastien confirmera ses doutes… Là, dans le bureau de son père, devant cette vision d’un corps viril transpercé de flèches, il connaîtra son premier émoi amoureux. Et de ce jour naîtront ses « mauvaises habitudes », séances d’onanisme régulières qui mèneront, le pense-t-il du moins, à l’anémie.

« Ce jour-là, à l'instant même où je jetais les yeux sur cette image, tout mon être se mit à trembler d'une joie pasïenne. Mon sang bouillonnait, mes reins se gonflaient comme sous l'effet de la colère. La partie monstrueuse de ma personne qui était prête à éclater attendait que j'en fisse usage, avec une ardeur jusqu'alors inconnue, me reprochant mon ignorance, haletante d'indignation. Mes mains, tout à fait inconsciemment, commencèrent un geste qu'on ne leur avait jamais enseigné. Je sentis un je ne sais quoi secret et radieux bondir rapidement à l'attaque, venu d'au-dedans de moi. Soudain la chose jaillit, apportant un enivrement aveuglant. »

Plus tard, il tombera amoureux d’un jeune garçon, de trois ans son aîné, Omi. Sorte de petite terreur de son lycée, cancre irrécupérable, ce jeune homme éveillera chez le héros un sentiment étrange qu’il refusera de prendre pour de l’amour bien qu’il en ait tous les signes.

Persuadé, comme en écho au Japon de la seconde Guerre mondiale, que l’esprit peut contraindre au corps, l’adolescent se persuadera de sa normalité : il fera tout pour tomber amoureux d’une femme, se forçant lors des ses « mauvaises habitudes » à imaginer « des femmes dans les poses les plus obscènes ». Il tombera « amoureux » de Sonoko, jeune fille douce et romantique mais l’histoire se terminera par une révélation éclatante de son « inversion ».

Roman magnifique, qui illustre, s’il fallait encore s’en convaincre, comment l’homosexualité à l’époque (et encore aujourd’hui ?) peut être un poids extrêmement lourd à porter au vue de la « normalité » qui s’impose à nous chaque jour ; Mishima montre par son témoignage que « l’inversion » (comme il l’appelle) n’est nullement un choix mais une donnée de l’être, une donnée qui le façonne et peut même le détruire. Le style de Mishima, ses descriptions éblouissantes, apporte au livre une touche poétique non négligeable…
Journalisée
diane
Invité


Courriel
Que lisez vous en ce moment
« Répondre #4 le: 29 Juillet 2005 à 13:52:05 »

Merci Alex de raviver ces souvenirs de Mishima...

J'ai toujours été tellement impressionnée par cet auteur...par sa vie.  Et j'ai encore appris en lisant ton compte rendu.


Merci pour ce bon moment.  Je suis impressionnée et comme tordue en dedans si je le lis.
Journalisée
diane
Invité


Courriel
Que lisez vous en ce moment
« Répondre #5 le: 06 Octobre 2005 à 21:21:24 »

Je me suis permise un petit livre facile d'un auteur que j'adore; Fred Vargas.
J'en avais fait une critique il y a deux ans quand "Pars vite et reviens tard" était sorti.

"L'homme à l'envers"

C'est le genre de livre que je m'efforce de lire lentement, a petites gorgées pour savourer.  
Les personnages ensuite me manquent.
Fred Vargas est fine psychologue en plus de toutes ses ouvertures et de sa carrière... et elle nous amène dans le sujet d'une façon si brillante.
On ne doute jamais de la fin non plus.

"Laisser les loups vivre en liberté dans le Mercantour c'était une belle idée, dans l'air du temps..."


J'achève aussi Margaret Atwood, une écrivaine canadienne anglaise que j'aime beaucoup.

"Lady Oracle"
J'ai moins embarqué dans ce livre mais sans doute les vacances y étaient-elles pour quelque chose, les lectures fragmentées, sans cesse interrompues.

"Joan a le sentiment de vivre des existences multiples qu'elle n'arrive jamais a harmoniser.  Perdue dans ses mensonges et contradictions, elle songe a mettre en scène sa propre mort"
(endos du livre)
Journalisée
julie
Invité


Courriel
Que lisez vous en ce moment
« Répondre #6 le: 07 Octobre 2005 à 16:38:18 »

J'aime beaucoup Vargas et spécialement L'Homme à l'envers, moi aussi :) Ses personnages (même le "type taillé pour l'aventure" qu'est ton compatriote dans celui-là) sont toujours très humains, donc contradictoires, et pleins de drôlerie.

Sinon, tiens, dans le flot du moment je retiens L'Attentat de Yasmina Khadra : la brutalité du monde et l'humanité qui se cherche, un texte marquant.
Journalisée
diane
Invité


Courriel
Que lisez vous en ce moment
« Répondre #7 le: 19 Octobre 2005 à 20:47:36 »

Comme ces jours ci je suis en manque de temps pour vraiment lire ce que je veux, ben je lis quand même ce que je veux...

Des contes.  C'est le festival des "conteux"... qui nous racontent des histoires vécues dans leurs vieux villages et j'adore ça.

Pour le moment c'est Fred Pellerin, génial, génial, génial.  Je l'écoute aussi sur c/d et j'ai été l'entendre a la Pierre Angulaire.  Je ne m'ennuie jamais en l'écoutant.



Fred Pellerin a choisi d'être conteur, conteux, passeur d'histoires; de mettre à la centrifugeuse toute la tradition du conte pour n'en garder que le nectar. À 27 ans seulement, il est déjà un grand artiste dont l'immense talent est à la mesure de son humanité et de sa modestie.

approfondit les personnages de son village natal. Vous retrouverez sa grand-mère de 85 ans, Babine, le curé «tout neux», Toussaint Brodeur et Irène. Vous redécouvrirez tout ce beau monde en remontant le fil conducteur tissé par Ésimésac Gélinas, l'homme fort de Saint-Élie-de-Caxton.

Par sa parole, mêlant parlure d'antan et néologismes, Fred Pellerin tient un propos moderne au centre duquel se trouve la survie des villages et, par extension, celle du grand village global.

http://www.usherbrooke.ca/liaison_vol39/n13/a_pellerin.html



Il nous parle de son village: St-Élie de Caxton, que je connais bien sûr, c'est en Mauricie.
Critique du voir:
Avec son inclassable œuvre de conteur, Fred Pellerin a littéralement mis sur la carte Saint-Élie-de-Caxton, village minuscule de la Mauricie comme il en existe des centaines au Québec. Son dernier livre, minuscule lui aussi (on le retrouve parmi les plaquettes jouxtant les caisses des librairies), donne la parole à un certain Toussaint Brodeur, ou Brodain Tousseur, "selon le degré de dyslexie", sympathique marchand général ayant marqué l'histoire de la municipalité. Intitulé d'après le plus célèbre aphorisme de ce sage local, Bois du thé fort, tu vas pisser drette! relate les frasques de celui qui, reconnu pour son humour ravageur, est aujourd'hui le seul dont la pierre tombale soit placée de travers au cimetière. Éd. Sarrazine, 2005, 88 p.
 
Journalisée
Lila
@Ni'S Master
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 5208



Re : Que lisez vous en ce moment
« Répondre #8 le: 30 Janvier 2006 à 20:04:34 »

Je lis, enfin quand mes travaux me montent à la tête  blink et histoire de me changer les idées, des livres sur les fleurs, les arbres, les arbustes histoire de préparer notre futur minuscule jardin...

Par exemple, Le jardin au fil des saisons,  Plantes et fleurs du jardin,  Le traité du jardin...

Bref, je m'y perds tant le choix est grand, mais les images sont si belles Aimer...

Journalisée

Lila


"Vous pouvez soit baisser les bras face à l'adversité, soit laisser le malheur vous rendre meilleur..."
Angelfa
Invité


Courriel
Re : Que lisez vous en ce moment
« Répondre #9 le: 01 Novembre 2006 à 15:46:08 »

Pour l'instant je ne lis rien... En fait, j'ai des phases où je ne lis pas du tout qui peuvent durer 2-3 mois, voire plus, puis après je ne fais que ça pendant un mois ou deux(dans mes temps libres, bien sûr... J'arrête pas de vivre quand même  Tongue ). Il y a quelques livres que je prévois lire prochainement par contre. Entre autres Hygiène de l'assassin d'Amélie Nothomb, qui est une auteure que j'adore. J'attends seulement que mon frère finisse de le lire pour lui emprunter  content Ensuite il faudrait bien que je lise le tome 6 d'Harry Potter(eh oui, j'en suis une grande fan  laugh ) et les derniers tomes des chevaliers d'émeraude que je n'ai toujours pas lus... Bref, ma prochaine phase de lecture intensive approche   Banane
Journalisée
Josycats
Super Modo
@Ni'S Master
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 4923



Re : Que lisez vous en ce moment
« Répondre #10 le: 01 Novembre 2006 à 16:13:18 »

Je n'ai pas encore lu non plus le 6 de Harry, je vais demander à mon petit fils si il là sinon je lui achète pour Noël et j'en profiterai.  laugh

En ce moment je lis : "Appellez moi Li Lou" de Cynthia Sardou (la fille du chanteur français)


Journalisée

Guadalupe
@Ni'S Master
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 2220


Coquito, mon Ange Gardien


Re : Que lisez vous en ce moment
« Répondre #11 le: 02 Novembre 2006 à 17:32:23 »

Moi aussi, Harry Potter 6 est dans ma liste de livres à lire, sauf que ça va attendre avant que le film sorte unsure

Angelfa, tu me diras si la série des Chevaliers d'Emeraude est bonne   Wink

Josy, le livre ''Appellez-moi Li Lou'' est sur sa vie personnelle?

Moi aussi je suis une adicte à la lecture. Parmi les livres sur les félins que je dois lire, je fais le temps présentement pour lire:



Il est excellent ce livre, parmi les meilleurs que j'ai lu sur la croissance personnelle/spiritualité  chinois Depuis que j'ai commencée à le lire, j'ai vois arriver les ''synchronicités''  bravo

Et aussi:



De Dolores Cannon, une hypnotiste très renommée que raconte ses découvertes sur les extraterrestres  alien à travers l'hypnotisme.
Journalisée

Josycats
Super Modo
@Ni'S Master
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 4923



Re : Que lisez vous en ce moment
« Répondre #12 le: 02 Novembre 2006 à 18:00:06 »

Oui tout à fait Guadalupe, c'est la 2ème fille du premier mariage de Sardou et elle raconte son enfance pas drôle du tout. crying
Journalisée

Angelfa
Invité


Courriel
Re : Que lisez vous en ce moment
« Répondre #13 le: 02 Novembre 2006 à 22:17:52 »

Guadaloupe, j'ai déjà lu les 7 premiers tomes des chevaliers d'Émeraude. J'ai beaucoup aimé. Bien sûr, il faut aimer le genre fantastique, si non c'est pas interessant  content
Journalisée
Guadalupe
@Ni'S Master
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 2220


Coquito, mon Ange Gardien


Re : Que lisez vous en ce moment
« Répondre #14 le: 03 Novembre 2006 à 02:43:37 »

Il y en a combien en total Angelfa?  Cool

Est-ce que c'est un peu comme le Signeur des anneaux?   unsure
Journalisée

Angelfa
Invité


Courriel
Re : Que lisez vous en ce moment
« Répondre #15 le: 03 Novembre 2006 à 17:19:38 »

Je crois qu'il y en a 9 pour l'instant... Et oui, c'est un peu le même genre que Le seigneur des anneaux. En fait, c'est l'histoire d'une armée de chevaliers-magiciens qui doivent en gros sauver le monde d'une armée d'hommes-insectes  smile
Journalisée
Guadalupe
@Ni'S Master
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 2220


Coquito, mon Ange Gardien


Re : Que lisez vous en ce moment
« Répondre #16 le: 03 Novembre 2006 à 17:30:34 »

Là tu me donnes vraiment le goût Angelfa  Cool c'est en plein le genre de livre que j'aime lire lorsque je veux me changer les idées, sauf que 9???   huh
Journalisée

Sophie
A'Dmin
@Ni'S Master
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 7481



Re : Que lisez vous en ce moment
« Répondre #17 le: 03 Novembre 2006 à 18:13:35 »

Ça me tente bien aussi, je viens de relire la saga des dragons de Pern (13), le monde d'Acorna (4), le vol de Pégase (6) et j'ai en attente le secret de Ji + un Ludlum et d'autres encore, de quoi faire !!! Mais quand on aime on ne compte pas  laugh
Journalisée

Mes sites
Bonne journée les filles
Angelfa
Invité


Courriel
Re : Que lisez vous en ce moment
« Répondre #18 le: 06 Novembre 2006 à 23:30:39 »

Oui, 9!  Et c'est pas fini encore  Oula Mais c'est bon  Tongue
Journalisée
Potinette
@Ni'S Master
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 2709



Que lisez vous en ce moment
« Répondre #19 le: 24 Novembre 2006 à 20:27:16 »

A mon tour de vous faire partager mes lectures ...

Je viens de terminer :

"Au pays de dieu" par Douglas KENNEDY


Résumé :
L'actualité politique récente des Etats-Unis ne cesse de rappeler le poids considérable que joue la religion - en particulier, les fondamentalistes chrétiens - dans la vie publique de ce pays. Douglas Kennedy avait pressenti cette évolution. Poussé par le désir de comprendre, il est alors parti à la découverte des Etats du sud du pays - connus sous le nom de " Ceinture de la Bible " -, et de leurs habitants, ces hommes et ces femmes animés d'une foi inébranlable. Un ancien mafieux, de jeunes rockers, un prêtre faiseur de miracles, une femme d'affaires impitoyable sont quelques-uns des personnages insolites qu'il a rencontrés et qui composent sous sa plume incisive une galerie de portraits aussi fascinante qu'inquiétante.

Je suis en train de lire :

"Si c'est un homme" par Primo LEVY


Le thème de l'ouvrage :
Très beau témoignage sur les camps d'extermination durant la Seconde Guerre mondiale !
Je vous en dirais plus quand je l'aurai terminé ...



Journalisée

Pages: [1] 2 3 ... 11 Imprimer 
Aller à:  
Propulsé par MySQL Powered by SMF 1.1 RC3 | SMF © 2001-2006, Lewis Media
Apollo design by Bloc
Propulsé par PHP